Pourquoi on fait ?

extrait video arte, cliquez sur lien si dessous

Isabel Marant pourquoi faites vous de la mode ?

Pourquoi on fait les choses ? Pourquoi on a choisi un travail? Pourquoi on fait un blog mode ?Pourquoi on écrit, Pourquoi on fait de la mode, de la musique ?

Il existe de nombreuses interviews sur Arte mais c’est celle là qui m’a le plus fascinée et interrogée et aussi qui m’a fait comprendre pourquoi peut être je l’aimais tellement sa mode, bon même si on est d’accord, elle n’est pas la seule sans soute à avoir ce type de discours. C’est un discours d’artiste.

Mon homme est musicien, mais surtout compositeur et quand on lui pose la question sur pourquoi il écrit de la musique aujourd’hui, au delà du fait que ça correspond à une nécessité et à quelque chose de vital, il répond toujours que c’est parce que dans les musiques qu’il écoutait quand il était petit, il n’entendait pas la musique qu’il voulait entendre et donc il a choisi de l’écrire lui même.

Et ce qui m’a frappée c’est qu’ Isabel fait exactement la même réponse sans l’ombre d’une hésitation, si elle fait de la mode c’est parce quand elle était petite, elle ne trouvait pas dans les magasins les fringues qu’elle avait envie de porter, donc elle a décider de les faire elle même.

Et ça ce n’est pas un discours de pdg ou de femme d’affaires, c’est un discours d’artiste !

J’adore cette réponse, elle est juste, intime et forte.

Peut être histoire de génération, je ne sais pas mais je m’y retrouve tellement dans sa mode et je crois que je ne suis pas la seule, car si je reviens sur le débat de l’autre jour, la déception de certaines était de peut être ne plus pouvoir porter du Im qui leur correspond tant.

Mais ce n’est pas mon propos d’aujourd’hui.

Isabel elle fait du business on est d’accord, mais ce qui me plait chez elle et que je ressentais sans pouvoir l’exprimer vraiment,  c’est son engagement et sa passion : elle essaye elle même ses fringues, elle a un sens de la femme, de la vrai femme. Pas celle des podiums qui n’est elle qu’un leurre un rêve et encore…

Isabel, elle travaille pour elle et pour la femme d’aujourd’hui, celle qui circule en velo ou scooter, qui a des enfants, part en vacances, mais peut aussi avoir un rendez vous d’affaire.

Elle dessine pour  cette femme d’aujourd’hui qui dirige ausi et parfois des hommes, cette femme qui n’est absolumment plus ni la femme d’avant 68, ni la femme hippy post 68.

Cette femme du XXIeme siècle est multiple mais moderne et surtout, je crois que ce qui la caractérise c’est de se  donner le droit d’être belle tout en étant confortable et tout en jouant avec les codes qu’elle maîtrise totalement.

Et c’est pour ça aussi qu’on adule Isabel Marant mais qu’elle déstabilise tant, comme  avec ses sneakers ( pas très féminins 🙂 tout ça) ses pulls looses qui cotoyent broderies et mini jupes si sexy.

Parfois certains hommes sont un peu perdus, pourquoi se mettre des gros sneakers aux pieds alors qu’on serait si mimi en escarpins ?

Et bien est ce qu’ils en mettent eux des escarpins ?

Et comment peut on à la fois aimer un sweat loose dégoulinant et une mini jupe à paillettes ? Et bien parce qu’on est multiple, mon brave homme !  Parce que parfois, on a envie de jouer à être sexy, parfois on a juste envie de se sentir bien et c’est pas forcemment le moment où on est la plus laide.

Quant on voit Isabel dans l’interview, elle est loin des codes vestimentaires féminins traditionnels avec son grand tee-shirt qu’on dirait sorti d’un match américain, mais elle est bien dans sa peau, dans ses vêtements, et ça se voit et elle resplendit.

Alors cet article n’a un peu ni queue, ni tête et je m’en excuse, et ce n’est pas une ode à Isabel Marant non plus, je n’aime aucun fanatisme, ni aucun gourou, ce n’est pas mon truc.

Mais c’est juste que ça me permet d’effleurer deux sujets qui me tiennent à coeur, l’engagement, que je pourrais aussi nommer passion. J’ai pour ma part tout fait avec passion dans ma vie, alors ce n’est pas facile tous les jours, on se trompe on recommence, on se bat on se fait des amis, des ennemis mais on est vivant, actif!

L’autre sujet que j’aurai l’occasion de développer est celui de l »image de la femme aujourd’hui qu’on dit libérée mais qui est encore souvent enfermée dans des shémas très début XXeme avec des obligations de jupe, talon maquillage etc… qui ont la peau dure !

Voilà, c’était comme disent les américains mes deux centimes d’euros du week end.

Et vous vous en pensez quoi ?

sinon l’intégrale de l’émission ce soir sur ARTE à 22H05

LIEN DÉFILÉ ISABEL MARANT HIVER 2012/ 2013

Publicités

14 responses to “Pourquoi on fait ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :